L’entretien préventif et l’entretien prédictif 4.0 sont deux méthodes proactives qui poursuivent les mêmes objectifs, mais qui ont des approches bien différentes. Voici une explication pour vous aider à bien comprendre les différences et les avantages de chacune des approches.

Quelle est la différence entre l’entretien préventif et l’entretien prédictif 4.0 ?

Vous avez attrapé la fièvre du printemps et vous voilà propriétaire d’une magnifique petite voiture neuve. Toutefois, par conscience écologique et économique (le prix de l’essence ayant atteint des sommets !), vous alternez entre le vélo, l’autobus et votre nouvelle voiture pour vous rendre au travail. Au cours des trois derniers mois, vous avez parcouru environ 2 000 km. En lisant le manuel du propriétaire, vous découvrez qu’il faut remplacer l’huile tous les trois mois ou au 3500 km. Alors, vous décidez consciencieusement de prendre rendez-vous et d’apporter votre voiture au garage pour une vidange d’huile, censée maintenir votre voiture en bon état. Vous avez donc réalisé une activité d’entretien préventif sur votre voiture neuve. Même si c’est une bonne idée de vérifier, inspecter, réparer un équipement à intervalles réguliers, il faut savoir que les directives des fabricants sont élaborées pour des conditions moyennes d’utilisation, non pas pour vos conditions réelles.

Imaginez maintenant que vous possédez une voiture de luxe : par exemple, une BMW équipée d’indicateurs d’état pour l’huile, les filtres à air, etc. Vous conduisez la voiture pendant six mois, parcourez environ 5 000 km, puis, soudainement, une alerte s’affiche sur votre tableau de bord, indiquant qu’il reste moins de 500 km avant que vous ne deviez changer l’huile. Il s’agit là d’un exemple d’entretien prédictif. Il prévient les pannes et vous donne des rappels de service qui reflètent l’utilisation réelle de votre voiture avec un préavis suffisant pour réparer le problème avant que la machine ne tombe en panne.

 Comme le dit si bien le vieil adage « Si ce n’est pas cassé, ne le répare pas ! »

L’entretien préventif

L’entretien préventif se gère habituellement avec l’aide d’un logiciel GMAO (gestion de la maintenance assistée par ordinateur). Il est basé sur le principe fondamental que le risque de défaillance d’une pièce d’équipement augmente graduellement au fur et à mesure qu’elle vieillit. Le planificateur de la maintenance transmet les demandes de travail à l’équipe de maintenance. Ensuite, les techniciens effectuent le travail d’entretien préventif prévu tel que la mesure de la vibration, le graissage, etc. pour éviter une panne. L’entretien préventif est basé sur un horaire fixe et mesure selon le temps, l’âge, la distance ou l’utilisation. L’avantage de ce type d’entretien est qu’il permet d’augmenter la durée de vie des équipements et procure une meilleure tranquillité d’esprit que l’entretien réalisé en urgence.

analyse de vibration maintenance préventie

Analyse de vibration

Par contre, il ne tient pas compte de l’état réel de l’équipement ou des pièces. Ce type de maintenance mène parfois à des entretiens inutiles ou inadéquats. Lorsque l’équipement est entretenu trop fréquemment, cela est considéré comme une perte de temps et d’argent, et s’il est entretenu trop rarement, des pannes surviennent et nous revoilà à faire un entretien d’urgence imprévu, beaucoup plus coûteux et énergivore.

Par ailleurs, dans un contexte de rareté de main-d’œuvre spécialisée et le taux de roulement du personnel technique, l’entretien préventif induit souvent de nouveaux bris ou un mauvais fonctionnement de la machine après redémarrage. Il est généralement admis que, dans 20 % des cas, ce nouveau problème s’explique par une erreur humaine : l’oubli d’une étape, d’une pièce, le manque d’expérience, l’absence d’instruction de travail claire, ou de formation adéquate.

L’entretien prédictif 4.0

L’entretien prédictif 4.0 gagne en intérêt parce que faire du préventif demeure très coûteux en temps et en ressources. En plus, les équipements tombent parfois encore en panne ou ne fonctionnent pas de façon optimale et ce, malgré tous nos efforts. Les technologies de l’usine intelligente dont l’internet des objets industriel (IIOT), l’intelligence artificielle (IA) et les données infonuagiques ont atteint un seuil économique tel qu’ils offrent de nouvelles opportunités à saisir. En effet, l’entretien prédictif 4.0 consiste à installer les bons capteurs sans fil (ex. vibrations 3 axes, température, pression, ampérage, etc.), à mesurer en continu les fonctions vitales de vos équipements et à prendre les actions requises sur une machine, juste à temps, avant qu’il ne lui arrive quoi que ce soit. L’analyse automatisée des données est basée sur l’historique des données vitales de la machine et sur des courbes connues comme la P-curve (ci-contre). Vous avez un délai de quelques mois (analyse de vibration continue) à quelques jours (analyse de la température) pour planifier les actions à prendre. En cas de situation anormale, vous recevez un SMS ou un courriel en fonction de l’état réel plutôt qu’en situation d’urgence ou en fonction du temps d’utilisation.

P-curve : la théorie pour entretien prédictif

P-Curve : la science derrière l’analyse prédictive automatisée

capteur sans fil vibration température

Les nouveaux capteurs d’Andromedia Technologies sont faciles à installer (cliquez ICI sur le lien pour voir la démonstration vidéo !). Ils permettent la surveillance des paramètres critiques lorsque l’équipement fonctionne à plein régime. Nul besoin d’arrêter un équipement pour des raisons de sécurité ou pour vider la charge d’un convoyeur, comme pour les mesures manuelles de vibration. Aucun temps d’arrêt — planifié ou non planifié — n’est nécessaire pour diagnostiquer votre machine. Avec les capteurs et l’IIoT (Internet industriel des Objets), vous recueillez les données importantes des machines (vibration, température, ampérage, etc). Avec la solution d’Andromedia Technologies, vous ajustez vos seuils d’alerte et d’alarme et vous avez accès à des tableaux de bord faciles à interpréter (voir ci-dessous). Il est aussi possible de configurer les alertes afin d’envoyer directement les demandes de bon de travail vers votre système de planification des ressources de l’entreprise (ERP) ou votre système de gestion de la maintenance (GMAO).

Tableau de bord entretien prédictif 4.0Délai maintenance prédictive

Conclusion

Dans le passé, on considérait souvent que l’entretien prédictif relevait de la fiction ou des organisations  »riches », car il nécessitait un équipement d’essai complexe pour générer des données et présentait des coûts d’implantation très élevés. L’interprétation des données exigeait des professionnels hautement qualifiés et rares. La surveillance de l’état des équipements en temps réel, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, est disponible depuis de nombreuses années. Ce qui est vraiment nouveau aujourd’hui avec l’usine intelligente, c’est la capacité d’analyser les données automatiquement et en continu grâce aux algorithmes prédictifs. Ainsi, vous pouvez anticiper les pannes et prévenir une éventuelle défaillance à des coûts plus abordables que dans le passé.

Aujourd’hui, l’entretien prédictif 4.0 est facile à instaurer, facile à mettre en place avec les capteurs sans fil.  Le retour sur investissement (ROI) est de moins de 6 mois pour la plupart de nos clients. Alimenté par des données fiables des capteurs IIoT alors que les machines fonctionnent au maximum de leur capacité, l’analyse automatisée détecte les pannes potentielles et vous précise ce qui risque de briser suffisamment tôt pour que les travaux soient bien préparés et exécutés efficacement avec les pièces commandées, et ce juste à temps.

Pour en savoir plus sur ce que peut faire un système d’entretien prédictif pour votre usine, nous vous invitons à consulter notre page web entièrement dédiée à l’entretien prédictif 4.0. N’hésitez pas nous contacter pour une rencontre pour échanger sur vos besoin et pour une démo gratuite en ligne, pour voir le système en action !

Vous avez aimé cet article ? Je vous invite à le partager sur vos réseaux sociaux ou avec votre équipe de maintenance ou à votre directeur d’usine (voir les boutons de partages ci-dessous).

Merci de m’avoir lue et bonnes vacances !

Envoyer ceci à un ami