(819) 840-8353

La semaine dernière, mon associée Sylvie Rioux et moi avons assisté au « Sommet de Montréal sur l’Innovation » portant sur le thème de « l’Industrie 4.0 ». Ce fut pour nous l’occasion de rencontrer certains des acteurs principaux de l’innovation manufacturière du Québec. Cet événement nous a également permis de renforcer notre conviction que le Québec Industriel est à l’aube d’un changement profond et doit s’y préparer dès maintenant.

En faisant le bilan de cet événement, Sylvie et moi en sommes venus à la conclusion suivante : notre mission, en tant qu’acteurs de l’amélioration manufacturière québécoise, doit comporter un volet informatif. Nous devons aider les manufacturiers du Québec à mieux comprendre les changements à venir afin de les aider à mieux s’y préparer. Le but de cette série de blogues est donc de vous en apprendre plus sur ce qu’est « l’industrie 4.0 », en éliminant le plus possible les termes techniques assommants.

Commençons par définir ce qu’est « l’industrie 4.0 ».

Le Québec a jusqu’à maintenant connu 3 révolutions industrielles (voir image 1) :

  1. La première révolution industrielle a vu apparaître les machines dont l’énergie était fournie par l’eau ou la vapeur ;
  2. La seconde révolution industrielle a été celle de la production de masse, des chaînes de montage et de la venue de l’électricité ;
  3. La troisième révolution industrielle a été caractérisée quant à elle par l’apparition de l’automatisation ;
  4. La quatrième révolution industrielle, aussi appelée « Industrie 4.0« , est celle du tout connecté.
industrie 4.0

Image 1 : Les 4 révolutions industrielles

 

Oui, oui… vous avez bien lu… le concept d’Industrie 4.0, qui fait de plus en plus parler de lui, risque d’avoir pour l’industrie manufacturière un impact aussi grand que la naissance de l’industrie elle-même, l’apparition de l’électricité ou encore l’automatisation. La bonne nouvelle c’est que vous êtes au bon endroit pour en apprendre plus !

Pour conclure ce premier blogue, regardons ensemble, sans entrer dans les détails, les parties constituant ce fameux concept d‘Industrie 4.0 (voir image 2).

  1. Machines intelligentes munies de capteurs évolués. Les données de ces capteurs permettent la création de tableaux de bord à accès partagé ;
  2. Internet des objets (sujet du prochain blogue) ;
  3. Applications d’intelligence artificielle permettant, entre autres choses, de prévoir les bris d’équipements bien avant qu’ils se produisent ;
  4. Entretien prédictif planifié automatiquement ;
  5. Commande automatique des pièces nécessaires à l’entretien des machines
  6. Envoi d’alarmes aux personnes responsables par courriel, SMS, etc. lorsqu’une situation anormale se produit ;
  7. Adaptation automatique des processus de production en fonctions des commandes passées par les clients ;
  8. Synchronisation collaborative des machines impliquées dans un même processus de production ;
  9. Gestion avancée des dépenses énergétiques ;
  10. Réalité augmentée ;
  11. Formulaires mobiles ;
  12. Impression 3D.
industrie 4.0

Image 2 : Les constituants de l’Industrie 4.0

Puisqu’il faut bien commencer quelque part, dans le prochain blogue de cette série, nous commencerons à étudier ensemble ce fameux « Internet des Objets » qui est si intimement lié au concept d’Industrie 4.0.

Pour de plus amples renseignements, consultez notre site web :
http://www.andromediatech.com

Envoyer ceci à un ami