(819) 840-8353

Étude de cas : système intégré de surveillance du traitement des eaux implanté à la microbrasserie Le Trou du diable

Partie 1 : contexte et éléments de solution personnalisée

La microbrasserie Le Trou du diable est le fleuron brassicole de la région de la Mauricie. L’entreprise, dont la production a débuté en 2005,  se spécialise dans la confection de bières de spécialité. Le Trou du Diable en a fait du chemin depuis le lancement de ses activités !

La popularité des bières de l’entreprise ne cessant de croître depuis la mise en production à partir de leur première brasserie artisanale, celle-ci fait en sorte que récemment Le Trou du diable a dû procéder à l’implantation d’une toute nouvelle usine de production de calibre mondial. La production annuelle de bière a récemment atteint 1700000 litres par année. Les bières du Trou du Diable sont maintenant distribuées partout dans le monde du Québec à l’Asie en passant par le Brésil et les États-Unis, pour ne nommer que ceux-ci.

Mais voilà, avec le succès viennent souvent les obligations ! Lorsque le Trou du Diable était une petite microbrasserie avec un faible volume de production, les organismes réglementaires en environnement n’imposaient pas de règle stricte à respecter à l’entreprise. Cependant, comme c’est souvent le cas, les projecteurs de ces différents organismes se sont braqués vers Le Trou du diable lorsque la production a atteint les volumes que l’on connaît aujourd’hui.

Étude de casLa microbrasserie s’est alors retrouvée avec des certificats d’autorisation environnementaux à respecter. Parmi les valeurs sensibles à surveiller, le pH, la température  et le volume total d’eau usée rejetée dans les égouts municipaux. À cela on peut ajouter l’obligation de cesser tout déversement d’eaux usées dans les égouts municipaux lorsque le niveau de ceux-ci atteint une certaine hauteur. Parmi les différentes obligations imposées par les organismes règlementaires, on retrouve aussi la production et la transmission de rapports mensuels concernant les différentes valeurs surveillées.

Bien qu’elles puissent paraître anodines, ces obligations ont représenté un véritable casse-tête pour Le Trou du diable. Lors de la conception de la nouvelle usine, les procédés de fabrication ont été dotés des plus récents systèmes de suivi de la production. Cependant, aucun mécanisme n’a été prévu pour récupérer les données générées  par les systèmes de production et les acheminer vers les systèmes d’historisation servant de base à la rédaction des rapports mensuels.

De plus, il était impossible de connaître les valeurs de fonctionnement des systèmes de traitement des eaux usées sans devoir attitrer une personne devant l’écran d’affichage des systèmes, et demander à cette personne de noter sur un bout de papier les valeurs des différents paramètres à surveiller. Très peu pratique, faut-il en convenir, particulièrement dans un contexte de rareté de la main-d’œuvre !

La solution

La solution aux défis précédents à été développée en collaboration très étroite entre Le Trou du diable et Andromedia Technologies. Cette approche collaborative s’est révélée essentielle au développement d’une solution parfaitement adaptée aux besoins de la microbrasserie.

La solution d’Industrie 4.0 développée devait répondre aux besoins suivants :

  • Suivi en temps réel du bon fonctionnement des systèmes de traitement des eaux usées de l’usine ;
  • Mesure automatisée de la consommation d’eau potable par le procédé de brassage ;
  • Production facile des rapports environnementaux mensuels ;
  • Alarmes en cas de valeur mesurée non conforme (pH, température, etc.) ;
  • Possibilité d’avoir une vue d’ensemble, disponible à distance, du fonctionnement des systèmes de traitement des eaux usées de l’usine et du système de gestion de l’eau potable ;
  • Personnalisation facile de la solution par les utilisateurs ;
  • Fonctionnement possible avec ou sans connexion Internet.

Les technologies utilisées pour la réalisation du projet peuvent être regroupées en 3 grandes catégories :

  1. Industrie 4.0 ;
  2. Capteurs environnementaux ;
  3. Internet des objets industriels.

Implantation concrète de la solution

Comme on peut le voir sur la figure ci-dessous, différents équipements de mesure ont été installés sur chacun des 2 systèmes de traitement des eaux usées, ainsi que sur le système de gestion de l’eau potable : Étude de cas

  • 1 capteur de pH, 1 capteur de température et 1 débitmètre ont été installés directement dans chacun des puits de rejet des eaux usées ;

 

  • 1 débitmètre a été installé sur l’entrée principale d’eau potable de l’usine ;

 

  • 1 capteur de haut niveau a été installé sur chacun des 2 réservoirs de traitement des eaux usées afin de prévenir les débordements, inévitables avant la mise en place du projet ;

 

  • Les automates programmables de traitement des eaux ont été branchés aux nouveaux systèmes de surveillance afin de pouvoir s’assurer du bon fonctionnement des automates.

À suivre…

Surveiller notre prochain article pour voir la suite de l’implantation complète de la solution et les résultats obtenus avec plus de détails sur les technologies utilisées !

En attendant, vous pouvez visionner notre webinaire sur le même sujet ICI

N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux ou directement aux membres de votre équipe qui pourraient être intéressés. Merci !

Envoyer ceci à un ami